Projets soutenus par la maison d’hôte du niombato au Sénégal

Depuis 2007, la caisse de solidarité du Campement du Niombato, alimentée par les « parts développement » versée par chaque voyageur, a permis de financer diverses actions solidaires dans des domaines variés (santé, éducation, hygiène, émancipation des femmes…), pour un développement transversal.

SANTÉ

Mutuelle de santé

La Mutuelle de Santé villageoise de Sandicoly a vu le jour en 2007 avec pour objectif de favoriser l’accès aux soins pour tous. C’est une sécurité sociale qui prend en charge actuellement 50% des dépenses de santé des membres et de leurs ayants droits, ce qui représente environ la moitié des familles du village. Elle est gérée par la commission de santé du village.

Les recettes proviennent en partie de la cotisation des adhérents (ce qui représentait environ 50% des recettes en 2007), et en partie du Campement  du Niombato qui apporte le complément pour maintenir un taux de remboursement satisfaisant.

Le bilan est très positif :

    • La commission de santé fait preuve d’une bonne gestion du système de Mutuelle.
    • Dès 2008, on observe une augmentation de la fréquentation des structures de soins (Hôpital de Sokone et dispensaires) ce qui est très encourageant.
    • Enfin, le taux de remboursement a pu évoluer depuis la mise en place du système : au 1er septembre 2007, la Mutuelle remboursait à ses adhérents et leurs ayants droit 30% du montant des ordonnances, et 40% des frais d’hospitalisation. Ce taux de remboursement est passé à 40% pour les ordonnances et 50% pour les frais d’hospitalisation en 2008, puis à 50% pour toutes les dépenses de santé en 2010. Ce taux a été maintenu jusqu’à présent, et ce malgré plusieurs saisons difficiles que connait le Campement depuis 2013. []

Consultation ophtalmo / dentistes

Depuis 2008, le Campement du Niombato organise, en lien avec l’association française « La Case Santé » (composée de dentistes, ophtalmo et opticiens), une semaine de consultations dentaires et ophtalmos dans le village de Sandicoly.

Devant le franc succès que rencontrent dès 2008 les consultations, avec un très fort taux de fréquentation durant toute la semaine, de nombreux villageois étant même venus de très loin, à pied ou en charrette, l’expérience est reconduite régulièrement, sous un format itinérant, intégrant successivement de nouveaux villages (Keur Mama Lamine en 2009, puis Senghor en 2010, et Badoudou, N’doumboudj Santamba et Diaglé en 2011). []

Aides exceptionnelles…

Le Campement du Niombato peut également apporter une aide financière sur des besoins ponctuels, tels que :

  • La rénovation de la Case de Santé de Sandicoly : en 2008, le fonds de solidarité a financé l’installation de 2 lanternes solaires pour l’éclairage de la case de santé.
  • Le soutien financier dans le cas de problèmes de santé lourds qui occasionnent des frais extrêmement élevés (intervention chirurgicale, traitement de cancer…) []

ÉDUCATION

Construction de l’école maternelle en voûte nubienne à Sandicoly

Sollicité par les femmes du village pour la construction d’une école maternelle, le Campement du Niombato s’est lancé dans ce projet depuis 2011, en y intégrant une composante environnementale : construire une maternelle oui, mais en utilisant une technique d’éco-construction !

En effet, les techniques de construction courantes à Sandicoly sont soit coûteuses économiquement et non adaptées au climat (case en ciment), soit un désastre écologique (case en terre/chaux) : pour fabriquer la chaux, les villageois construisent d’immenses bûchers sur lesquels ils brûlent les coquillages dont regorge la mangrove. Résultat, les arbres ont peu à peu disparu, laissant un paysage nu d’autant plus vulnérable aux pluies, tandis que le déboisement menace aujourd’hui la mangrove et la forêt classée de Caïlcédrat située non loin du village…

Pour proposer une alternative écologique et économique, le Campement du Niombato a donc proposé l’idée de construire l’école maternelle en voûte nubienne, technique ancestrale en Afrique qui a plusieurs avantages : elle est très résistante et parfaitement adaptée au climat (les constructions sont fraiches !), et très peu coûteuse car elle ne nécessite que de la terre et de la paille (et de l’huile de coude !).

La construction d’une voûte témoin, pour sensibiliser les villageois à cette technique de construction, a déjà été l’occasion de former deux maçons du village. Après 2 années, donc 2 hivernages, supportés avec éclat par la voûte témoin, la population est convaincue de la solidité, de la beauté, du faible coût, de la fraîcheur des constructions en voûtes nubiennes et donne son accord pour construire la maternelle selon cette technique.

En janvier 2017, le projet de construction de l’école maternelle en voûte nubienne à Sandicoly, pouvant accueillir une soixantaine d’enfants de 3 à 6 ans, répartis en 3 classes, peut enfin débuter.

Les perspectives sont donc multiples :

  • permettre aux enfants de Sandicoly d’acquérir des bases solides pour leur scolarité future, en les préparant autant sur le plan linguistique (notamment à l’apprentissage du français, la langue d’enseignement) qu’à l’utilisation des outils d’apprentissage (crayon, cahier…).
  • mais aussi lutter contre la déforestation en proposant un procédé de construction adapté au climat, aux faibles moyens des villageois et respectueux de l’environnement,
  • et apporter un savoir-faire aux jeunes villageois pour en faire des acteurs responsables au sein du village.

La construction de la première classe et des sanitaires sera réalisée en 2017, et celle des 2e et 3e classes est prévue pour les années suivantes. Pour suivre l’avancement du projet : une maternelle à Sandicoly.

 

HYGIÈNE

…(en construction)

 

Publicités